Synagogue Massorti Paris XVe

laitue-romaine-1-1140x641-1

Pèssah et l’élection présidentielle : le goût et l’arrière-goût de la laitue romaine…

Notre édito à l'occasion de Pèssah 5782

Nous sommes dans le dilemme délicat, d’un côté, ne pas vouloir, en « directeurs de conscience », donner de consignes de vote, et de l’autre, ne pas taire notre profonde inquiétude, face à un danger qui menace notre démocratie et les valeurs humanistes auxquelles nous croyons. 

Il y a cinq ans, alors que nous étions dans l’entre-deux tours dans la situation d’avoir à choisir entre les deux mêmes candidats, nous en avions appelé au sursaut et au front républicain, en nous joignant à l’appel unitaire des Présidents de l’Alliance israélite universelle, des Consistoires, du CRIF, du FSJU et de l’OSE à faire barrage contre l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite.

Que s’est-il passé depuis ? De gauche comme de droite, les partis traditionnels ont fortement décliné au profit des partis radicaux. Le discours d’extrême-droite s’est banalisé et édulcoré. Il va même jusqu’à séduire une partie de nos coreligionnaires, hantée par l’insécurité et l’antisémitisme islamiste. Marine Le Pen qui promet une démocratie participative par référendum laisse entendre que son parti est à la pointe de la démocratie. Même les mesures souvent dures annoncées envers les étrangers se présentent comme voulant seulement protéger la communauté nationale d’un danger imminent de « submersion migratoire », pour dire autrement « le grand remplacement ». 

Que l’on se laisse convaincre ou que l’on récuse la pertinence de telles craintes ou de tels propos, une question plus fondamentale se pose. Peut-on s’en tenir aux éléments de langage du programme officiel sans prendre en compte ce que nous savons du soubassement idéologique et sociologique de l’extrême-droite ? Partout où des leaders illibéraux sont arrivés au pouvoir, comme en Turquie, en Hongrie ou en Pologne, leur véritable programme ne s’est pas révélé d’emblée. Mais, peu à peu, on a vu l’équilibre des pouvoirs et les fondements de l’État de droit s’éroder, voire se dissoudre. Que doit-on penser du fait que le RN siège au Parlement européen avec toutes les autres formations de l’extrême droite européenne ? Des collusions étroites de Mme Le Pen avec Poutine jusqu’à la veille de la guerre en Ukraine ? De cette composante xénophobe et antisémite qui, depuis le temps du FN, continue à structurer les rangs de ce parti ? A-t-elle soudain disparue ? Que suggère le fait que, « soucieux de la condition animale », l’abattage rituel sera interdit mais non la chasse à courre ou la corrida, dans le respect des « traditions françaises » ? Les ultra-nationalismes, là où ils ont pu s’affirmer, ne se sont pas contentés de rejeter les étrangers délinquants ou violents mais ont privilégié l’identité « de souche » aux dépens et au mépris de celle des autres. L’hyper-laïcisation promise ne dissimule-t-elle pas cette idéologie-là ? Les Juifs peuvent-ils, au regard de leur histoire et des valeurs que notre tradition porte, en ignorer le grand danger ? 

Un enseignement talmudique attire notre attention sur le choix porté sur la laitue romaine plus que toute autre comme l’herbe amère à consommer au Seder de Pèssah. Pour quelle raison ? Son goût premier est doux. C’est son arrière-goût qui est amer, comme le fut le processus d’oppression : Au début : « (Pharaon dit à Joseph) Dans la meilleure partie du pays, établis ton père et tes frères » (Gn 47,6) ; mais ensuite : « ils leur rendirent la vie amère par le labeur accablant, avec le mortier et avec les briques… » (Ex 1,14) (TJ, Pessahim 2:5, 29c). 

La peur et la colère sont mauvaises conseillères. La grande question du Seder, croyons-nous, est : Pouvons-nous faire face aux extrêmes sans tomber à notre tour dans les extrêmes ? Plus que jamais, chacune et chacun en décidera, responsable de notre destin.

Fraternel Chalom, Pèssah saméah

Rivon Krygier et Joshua Weiner, Rabbins d’Adath Shalom               

Aline Benain, Présidente d’Adath Shalom et le Conseil d’administration

Partagez l'article