Année scolaire 2018 - 2019

Vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour inscrire vos enfants au Talmud-Tora pour l'année 5779 -année scolaire 2018-2019).

Comme chaque année, les anciens élèves du Talmud Tora ainsi que leurs frères et sœurs sont invités à s’inscrire le plus rapidement possible de façon à assurer leur place dans le créneau horaire de leur convenance.


Par le rabbin Rivon Krygier

Chers amis, chers Juifs de Kippour !

Ah oui, je le confesse, un rabbin peut faire mieux pour commencer son discours le plus solennel de l’année que de cataloguer son public en « juifs de Kippour ». Comme on le sait, le terme est quelque peu dépréciatif, on l’assigne à ceux qui n’ont quasi plus rien de la pratique juive, voire de l’identité juive tout court et qui ne gardent plus que ce vague atavisme, cette vieille tradition familiale qui consiste à faire acte de présence à la synagogue pendant une heure ou deux en ce jour sacré de pardon. Mais je promets de tenter de me rattraper et d’obtenir dans ce qui va suivre votre miséricorde ! Dans son roman autobiographique, Enfance berlinoise vers 1900, le fameux penseur et écrivain, Walter Benjamin relate, comment jeune adolescent, ses parents l’avaient casé pour le nouvel an juif chez un parent éloigné qu’il devait rejoindre dans une synagogue inconnue et comment il se perd dans les rues de Berlin, tant il est peu enclin à parvenir à destination. Plutôt que de devoir s’adonner à des rites qui parlaient si peu à son cœur et à son esprit, il préfère s’égarer avec une sorte d’euphorie, et rompre avec ce monde traditionnel qui lui semble superficiel et désuet, au regard de son appétence de jeunesse pour le grand monde…

[Lire la suite]

prononcée par Aline Benain, présidente d'Adath Shalom le 19 septembre 2018

Le 19 juillet dernier, le rabbin massorti Dov Hayun a été arrêté, chez lui, à Haïfa, au petit matin. Son crime : avoir célébré des mariages en dehors des institutions d’un rabbinat d’Etat en proie à une harédisation de plus en plus forte et assumée.

Le 21 juillet, le Grand Rabbin de Jérusalem Chlomo Amar, accueilli très officiellement quelques semaines plus tôt, à Paris, par le Consistoire, proposait, alors qu’une série de secousses sismiques sans gravité venait de toucher le nord d’Israël, cette pertinente explication : « Dieu voit que nous sommes endormis, alors il nous secoue et nous appelle à nous réveiller d'un profond sommeil ! »

[Lire la suite]

prononcée par Aline Benain, présidente d'Adath Shalom le 10 septembre 2018

Le Traité Roch haChana s’ouvre sur une longue discussion entre nos Maîtres quant aux différents commencements de l’année et la signification de chacun d’entre eux puis la manière dont chaque commencement doit être calendairement déterminé, par l’observation des phases de la lune essentiellement.

[Lire la suite]

Par le rabbin Rivon Krygier

Selon un propos bien connu de Emmanuel Lévinas :

S’interroger sur son identité, c’est déjà l’avoir perdue. … Mais c’est encore s’y tenir, sans quoi on éviterait l’interrogatoire ! Entre ce déjà et cet encore, se dessine la limite, tendu comme ne corde raide sur laquelle s’aventure et se risque le judaïsme des Juifs occidentaux (Difficile liberté, Albin Michel, Paris, 1963, rééd. Poche, p. 78).

[Lire la suite]

Dracha prononcée le 7 septembre 2018 par Ruth Scheps

Vivre le choix

 En me plongeant dans la paracha Nitsavim, j’y ai trouvé nombre de thèmes profonds dont chacun aurait pu faire l’objet d’une dracha. J’aurais pu par exemple m’intéresser à la manière dont la nouvelle Alliance, contractée entre Dieu et Israël dans les plaines de Moab, complète moralement celle du Sinaï dans la mesure où cette fois, c’est librement que les enfants d’Israël sont invités à s’y engager. J’aurais pu m’attaquer à l’énigme des nistarot, ces choses cachées qui appartiennent à Dieu (Deut 29,29). Ou encore, j’aurais pu méditer sur les célèbres paroles de Moïse (Deut 30,11) : « Car cette loi que je te prescris aujourd’hui n’est pas trop élevée pour toi ni trop lointaine... » (vous connaissez la suite, où il est dit qu’elle n’est ni au ciel ni au-delà des mers, et qu’il n’y a donc pas à invoquer sa difficulté d’accès pour s’en détourner).

[Lire la suite]

Numéro 7 : LE POLITIQUE dans la pensée juive

La pensée juive a-t-elle élaboré une pensée politique ? Quelle place peuvent occuper les différents pouvoirs dès lors que la Tora est la Loi par excellence ? Si le judiciaire s’arroge la place de choix, l’exécutif en a-t-il encore une ou bien n’est-il envisagé que comme un moindre mal ? Quel est le rôle du théologique et des prêtres dans la société politique juive antique ? Le prophétisme est-il une des formes originales de la politique juive, l’invention d’une cohabitation spécifique entre le pouvoir et son contre-pouvoir ? A moins que la spécificité juive ne se réduise à l’invention du théologico-politique ?

[Lire la suite]

Pour lire des articles en ligne :  www.mikhtav.org     Pour vous abonner, cliquez ici


Au sein d'Israël, tous garants les uns des autres

Si vous avez besoin d’aide ou si vous avez un peu de temps  pour rejoindre la commission SOLIDARITE-AREVIM, contactez-nous ou  téléphonez au 06 72 79 90 55