Guylain Sitbon nous parle de Moshe Finker