Café Tora avec le rabbin Rivon Krygier le samedi de 17h à 19h

L’héritage biblique oppose le peuple hébreu, dépositaire du monothéisme, et les Nations jugées idolâtres. Avec le développement des grandes religions et civilisations dans le monde, la ligne de partage doit-elle rester la même ? Cette question a été abordée dans les sources rabbiniques. Elle pose notamment la question de savoir ce qu’est l’idolâtrie et sous quel statut considérer la religion ou la non-religion des peuples avec lesquels le peuple juif cohabite. La question peut évidemment être posée à l’inverse : comment le judaïsme est-il perçu par les autres religions ? À l’heure de la mondialisation, le dialogue des cultures et des religions est en passe de devenir un enjeu de salut public et planétaire.

Centre Rachi de Troyes du jeudi 15 au dimanche 18 juin 2017

 

Ce séminaire de formation à l’accompagnement spirituel (Spiritual Care) à l’intention de professionnels et de bénévoles issus de différentes communautés juives francophones est le fruit des réflexions conjointes de Madame le Rabbin Valérie Stessin, et des Dr Michèle Levy Soussan et Dr Marc Cohen. Le projet pilote a été présenté par la communauté Adath Shalom de Paris et sa présidente Madame Aline Benain.


La communauté Adath Shalom envisage de réaliser des travaux de réorganisation et d’aménagement de ses locaux.
Deux options sont envisagées et nous souhaitons recueillir vos réactione et vos observations sur chacune d'elles.
C'est pourquoi nous vous proposons de vous exprimer à l'aide d'un questionnaire en ligne.

[Lire la suite]

Allumage de la deuxième bougie le 25 décembre 2016

Le 25 décembre dernier, tout Adath Shalom était réunie pour fêter... Hanoukka évidemment !

Nous vous proposons de revivre ce grand moment, animé par notre chorale et nos hazanim, grâce à la vidéo et les photos prises par Philippe Enquin.

Afin de préserver la confidentialité de tous, cette vidéo et ces photos ne sont accessibles qu'aux membres de notre communauté. Vous devez donc disposer d'un compte sur notre site pour y accéder. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en demander un (sont membres d'Adath Shalom toutes les personnes à jour de leur cotisation annuelle pour 2016 ou 2017).

Dracha prononcée le 23 décembre 2016 par Dominique Lejoyeux

La paracha vayechev ouvre le cycle des 3 parachiot consacrées à la vie de Joseph.
le verset 1 du  chapitre 38 débute par ces mots il arriva en ce temps là que Yehouda descendit de chez ses frères, ce récit arrive ici “ comme un cheveu sur le soupe” et vient interrompre subitement l’histoire  de Joseph, quel est le sens de cette interuption ? pour quelle raison inclure dans l’histoire de Joseph cet interlude qui dépeint Juda, sous un jour peu reluisant ? Que penser de Tamar, qui induit volontairement son beau-père en erreur, s’agit-il, comme le veulent certains exégetes d’un ajout tardif au cycle de Joseph ou en est-il au contraire une partie intégrante sans laquelle ce cycle ne pourrait se comprendre ?

Dracha prononcée le 16 décembre 2016 par David Encaoua

La Paracha Vayyichlach (Béréchit, 32-36)  relate différents événements survenus à Jacob lors de la sortie de chez son oncle et beau-père, notamment  le célèbre combat nocturne. C’est un épisode très intéressant, car on y découvre comment et pourquoi le comportement de Jacob conduit in fine à ce que le combat redouté soit remplacé par une rencontre fraternelle. Cette Paracha délivre un sens général que l’on peut expliciter, en développant quatre questions, tournant autour d’un thème commun, que j’ai intitulé: la  fraternité retrouvée, ou comment Jacob  évite les solutions à  sens unique.

[Lire la suite]

Prononcée par le rabbin Rivon Krygier le 2 octobre 2016

Mes chers amis, nous avons tous en tête cette métaphore abondamment évoquée tout au long de la liturgie des Yamim ha-noraïm, les jours de gravité qui vont de Roch ha-chana à Kippour, cette image des livres célestes, ces grands registres que Dieu ouvre pour y inscrire les uns dans le livre de la vie, les autres – on le suppose du moins – dans celui de la mort, les uns dans celui de la prospérité et l’accomplissement de soi, les autres dans celui du déclin et de la déchéance…. C’est un monde figuratif, mais dépassons nos préventions rationalistes pour en entendre le sens sous-jacent. Bien évidemment, il importe de le comprendre, ces livres ne sont autres au départ que de grands miroirs, le ivre des « souvenirs », la copie strictement conforme de ceux que chaque jour, à chaque instant, nous écrivons. Ce qui va s’inscrire dans les registres de l’année nouvelle est la suite logique, la conséquence des élans que nous avons pris dans nos diverses trajectoires, l’exécution mécanique de leur programme.

[Lire la suite]

Dracha prononcée le 2 décembre 2016 par Catherine Chalier

Pour Aline, notre présidente, à l’approche de son anniversaire

Dans la Paracha Toldot que nous lisons cette semaine, nous sommes témoins de plusieurs épisodes qui mettent en scène les rapports hautement  conflictuels entre les deux frères jumeaux que sont Jacob et Esaü. Je voudrais d’abord m’arrêter à l’épisode de la vente de  son droit d’aînesse par Esaü et cela pour un plat de lentilles, en me demandant avec Simon Wieseltier dans son très beau livre intitulé Kaddish si l’échange des questions entre les deux frères n’a pas une portée philosophique.

[Lire la suite]

Prononcée par notre Présidente Aline Benain le 12 octobre 2016

A la fin des années 60, invité par un journaliste à préciser son identité, Elie Wiesel avait fait cette réponse : [Je suis] « un Juif qui cherche. Qui se cherche. Mais en disant cela, je n’exclus pas les Hommes. C’est en tant que Juif que je me définis par rapport aux autres hommes. Un Juif, ce n’est pas quelqu’un qui cherche une restriction. Au contraire, c’est une porte. Un Juif, c’est une porte sur les Hommes. »
Les temps sombres que nous vivons nous pressent, comme jamais peut-être depuis des décennies, de rester ces « portes » en même temps qu’ils nous rendent, sans doute, la tâche plus difficile.

[Lire la suite]

Prononcée par le rabbin Rivon Krygier le 11 octobre 2016

Briser la glace, tel est l’enjeu de Kippour, voilà ce que je crois. Dans ce périple de 25 heures qui nous emmène au bout de nous-mêmes, nous sommes convoqués, invités à réévaluer le sens de notre vie et à lui donner une nouvelle inflexion. Il s’agit, après Roch ha-chana, temps du jugement, d’invoquer à présent le pardon mais aussi, ne l’oublions jamais, d’accorder le pardon. Si nos relations étaient jusqu’ici gelées, pétrifiées, engoncées dans le malentendu, les griefs, les blessures, c’est désormais le temps de redonner une chance, de se redonner une chance. Cela est mentalement possible dès que l’on admet – Kippour nous en persuade plus que toute autre célébration de l’année –notre vulnérabilité, notre faillibilité. Le confesser en toute honnêteté, c’est déjà franchir le premier pas pour combler les brèches.

[Lire la suite]

Prononcée par notre Présidente Aline Benain le 3 octobre 2016

Lorsque j’entends notre prière, pour ces offices de Fêtes comme tout au long de l’année, je m’interroge souvent quant à la nature de cet acte tout à fois intensément collectif  et profondément individuel.
Que faisons-nous tous ensemble ? Que faisons-nous chacune et chacun ?
Nos Maîtres remarquent que, si elle montre tel ou tel de nos ancêtres en train de prier, la Torah ne fait nulle part obligation explicite de la prière.
C’est d’un verset du Deutéronome (XI, 13) qu’elle a été déduite : « « D’où apprenons-nous le commandement de la prière ? Car il est dit « d’aimer l’Eternel votre Dieu et de le servir de tout votre cœur. » Quel est le service du cœur ? C’est la prière »
J’aimerais réfléchir avec vous à ce « service du cœur ».

[Lire la suite]

Numéro 3 : l'essentiel et l'accessoire dans le judaïsme

« L’avenir a un très long passé » (Talmud)

Pour lire des articles en ligne :  www.mikhtav.org     Pour vous abonner, cliquez ici


Au sein d'Israël, tous garants les uns des autres

Si vous avez besoin d’aide ou si vous avez un peu de temps  pour rejoindre la commission SOLIDARITE-AREVIM, contactez-nous ou  téléphonez au 06 72 79 90 55